Espèces, Le python

Python regius

regius

Le python regius, royal, est un constricteur, originaire d’Afrique, mesurant en moyenne 1m20 une fois adulte. C’est probablement le serpent le plus commun en captivité mais aussi le plus développé avec ses nombreuses phases possibles. Cette espèce peut être difficile à démarrer pour un débutant car il est timide, parfois agressif juvénile et refusant parfois de s’alimenter. C’est notre bête fétiche en raison des multiples possibilités de phases. Le python royal est issu de la famille des Pythonidae.

Il est constricteur, et mesure 120cm en moyenne une fois adultes. La femelle est souvent plus grosse que le mâle. On le trouve surtout en Afrique de l’ouest, dans des prairies et savanes. Il est assez facile à manipuler en général, même si ces animaux stressent beaucoup. Il mange de petits rongeurs. Ce python est ovipare, la maturité sexuelle est atteinte entre 6 mois pour certains mâles et 2 ans chez les femelles en général. La femelle pond en moyenne 8 oeufs, qui éclosent après 60 jours. Les pythons issus de la nature, de farming, sont souvent parasités et difficiles à nourrir. Il vit en moyenne 15 ans en captivité.

Règlementation:
Cette espèce est soumise à la CITES en annexe 2. Il est limité à 25 spécimens sans CDC, certificat de capacité.

Choix de l’animal:
Il vaut mieux:
Choisir un python NC, né en captivité plutôt qu’en farming, souvent parasité d’acariens.
Prendre un animal exempt de plaies, mue mal faite, muqueuse irritée, salive au niveau de la gueule qui serait signe de pneumonie.

Conditions d’élevage:
Il peut être élevé en rack ou en terrarium. Le terrarium doit faire 90X50X50cm environ. L’éclairage doit être minuté par jour/nuit, mais la lumière du jour leur suffit. Par contre, il faut un chauffage avec un gradient thermique, c’est à dire un point chaud et un point froid dans le même espace de vie. Le point froid doit être de 25°, et chaud à 31°. La nuit, on passera à 24°, grâce à un thermostat. L’hygrométrie sera de 65% environ. Il faudrait aussi une cachette et des branches pour l’animal. Nous pouvons changer ces variables en hiver, mais ce n’est pas obligatoire.

Alimentation:
La taille des rongeurs doit être adaptée à l’animal. On peut donner vivant ou mort, ou encore fraichement tué, selon ce que l’animal accepte. Attention, ne pas laisser une souris vivante seule avec un python, car elle risque de s’attaquer à lui.
Pour les plus récalcitrants refusant de se nourrir régulièrement, nous pouvons donner à la pince en agitant l’animal, voire même aller jusqu’au gavage, mais attention cela peut traumatisé l’animal. (lien rubrique maladies)
En moyenne, une proie toute les 10 jours est acceptable, mais cela dépend vraiment des specimens. Pour les plus jeunes, cela peut aller jusqu’à tout les 5 jours.

Reproduction:
Pour accoupler mâles et femelles, il est nécessaire de mettre les serpents 5 jours en présence, puis de mettre le mâle au repos 2 jours, en le nourrissant. Souvent, une femelle refusant de se nourrir, changeant de couleur et grossissant pendant un temps d’ovulation variable de 3h à 4j, peut être gravide. Pour la maintenance des oeufs, un incubateur est nécessaire avec un fort taux d’hygrométrie et des conditions spéciales. L’incubation naturelle peut être possible pour les femelles les plus vigoureuses, mais elle peut fatiguer fortement l’animal.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone